Nom: BASTIAN
Prénom: Jean Joseph
Né le 14 octobre 1890 à Châteauroux (36)
Capitaine au 114ème RI, il décède 12/11/1914 à Zonnebecke (Belgique) "Tué à l'ennemi"

Sa fiche sur le site Mémoires des Hommes.

Son nom figure sur le Monument et le livre d'Or de Chateauroux (36) et sur le Monument de La Chatre Langlin (36) où il était Instituteur-adjoint. Son diplome de "Mort pour la France" fut transmis à la commune d'Ardentes (36).

Uneplaque mémorielle est présente au cimetière Saint Denis de Châteauroux (36)

Châteauroux 14-18 (267_1)
Cliché Alain Bréjaud

Il figure sur le Livre d'Or des instituteurs de l'Indre.

LO_InstituteursIndre BastianJean

BASTIAN Jean
Instituteur adjoint à La Châtre l’Anglin
Classe 1911,
Incorporé le 2 août 1914
SOUS-LIEUTENANT au 114e Régiment d’Infanterie
Promu LIEUTENANT, le 7 septembre 1914 ; CAPITAINE le 5 novembre 1914
Tombé au Champ d’Honneur le 12 novembre 1914 à Zonnebecke (Belgique)

 

Croix de guerre avec palme
Citation à l’Ordre de l’Armée
« BASTIAN, capitaine au 114e Régiment d’Infanterie, a été tué glorieusement le 12 novembre 1914, à la tête de sa compagnie, en entraînant ses hommes à l’assaut des tranchées ennemies sous un feu violent d’infanterie et d’artillerie. »

Chevalier de la Légion d’Honneur
Jean BASTIAN a été inscrit au tableau spécial de la Légion d’Honneur pour Chevalier, en exécution du décret du 1er octobre 1918 relatif à l’attribution des décorations posthumes (Journal Officiel du 14 mai 1919). Voir citation plus haut.

Prix Broquette - Gonin
Dans une séance publique du 25 novembre 1915, l’académie Française a décerné à Jean BASTIAN un prix Broquette-Gonin d’une valeur de 4000 fr.

Fragment du discours de M. Gabriel HANOTAUX :
« L’académie a décidé, en outre, qu’elle attribuerait, cette année, deux prix Broquette-Gonin à deux instituteurs… L’un est M. BASTIAN, instituteur à La Châtre-l’Anglin ; capitaine au 114e d’infanterie, promu lieutenant le 7 septembre et capitaine le 5 novembre, à peine âgé de 24 ans, a été glorieusement le 12 novembre à la tête de sa compagnie et mis à l’ordre général de l’armée. »